Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.

17 Oct

Maux Cubains

Publié par @line  - Catégories :  #Cubaineries

Je vous l'ai dit, le sport national des cubains c'est le système D !

Pas étonnant alors que les chauffeurs de bus (toujours à deux de jour comme de nuit) soient complices d'un vaste réseau de revente de marchandises !

Ceux entre Trinidad et La Havane n'ont pas fait moins de trois haltes pour leurs différents approvisionnements : du pain en quantité, de biscuits, de fruits et légumes provenant d'un distributeur de demi-gros et plein d'autres choses emballées sous papiers et ficelés dont j'ignore totalement ce que cela pouvait être !

A un kilométrage précis sur l'autoroute, les voilà qui s'arrêtent "à gauche toutes" contre la rambarde centrale de la voie rapide ; après avoir serré le frein à main, ils descendent.

En sens inverse, arrive alors un autobus de la même compagnie qui procède de même et stoppe.

Les quatre chauffeurs entament une causette en plein milieu de ce "nulle part" et se séparent au bout de 5 mn, remontent dans le bus sans un mot pour les passagers...

Reprenant la conduite, celui dont ce n'est pas le tour d'être au volant entreprend l'autre pour réaliser sa grille de mots croisés ; et les voilà en train de se la faire à deux !

Autre trajet celui entre La Havane et Vinales. Ces chauffeurs, un peu plus jeunes que les précédents, chargent à peine sortis de ville trois personnes.
Une vive discussion joyeuse portant sur la gente féminine s'engage. 3/4 d'heure plus tard, les voilà qui lâchent l'une de ces personnes en pleine campagne, son sac lourd à la main, la gratifie d'un "salut à ta petite vieille" tandis que l'homme s'apprête à couper à travers champs en direction d'un village non loin. Les autres seront égrainés un peu plus loin.

Dans la vie, faut pas s'en faire... moi je m'en fais pas...

Sacrée cubainerie!

Maux Cubains
Maux Cubains
Maux Cubains
Commenter cet article

Archives

À propos

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.