Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.

05 Nov

Félix Vallotton ou le regard d'un peintre photographe

Publié par @line  - Catégories :  #surV!VRE sans LE travail

L'impressionnant chez cet artiste qui avait rejoint les Nabis -et qui n'en demeurait pas moins étranger- ce sont ces couleurs d'une part, et d'autre part, ces cadrages très "photographiques", très cinéma. On a le sentiment étrange que les personnes sont invitées à poser en quelque sorte dans ces décors aux couleurs heurtées de rouges profonds, de bleus puissants et néanmoins nuancés, de verts étourdissants d'infinies variations.
Il use et abuse de la photo pour composer des tableaux avec des perspectives improbables fascinantes, extirpant le quotidien de scènes, sommes toutes, ordinaires.

Les gravures représentant des tranches de vie -dont celles de couples dans l'intimité- sont saisissantes de sobriété. Synthétiques, on y observe fondre les blancs dévorés par le noir. Il est là, un petit côté "vignette BD", accrocheur, au visuel efficace.

Impossible de ne pas rester sous le charme des nus, de toutes beauté ; certaines de ses œuvres, rarement exposées -tel ce "Bain un soir d'été" à l'atmosphère mi réelle mi imaginaire - continuent à choquer par leur audace.

Il en va ainsi de cette "Étude de fesse" (réalisée en 1884).

Je suis restée quelques minutes à écouter/voir les réactions des personnes qui osaient regarder ce petit tableau... "si choquant" qu'aucune d'elles ne restait plus d'une minute, et que certains, "ne se seraient pas vus l'accrocher chez eux".

Quant à moi, cette jolie paire de fesse, je l'aurai volontiers exhibée si j'en disposais d'aussi belles !!!

Sacrée !ndianerie à voir au Grand Palais !

Félix Vallotton ou le regard d'un peintre photographe
Félix Vallotton ou le regard d'un peintre photographe
Félix Vallotton ou le regard d'un peintre photographe
Commenter cet article

Archives

À propos

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.