Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.

29 Jun

Ouessant, Batz, Roscoff, Landerneau depuis Brest...

Publié par @line  - Catégories :  #surV!VRE sans LE travail

Ouessant, Batz, Roscoff, Landerneau depuis Brest...
Ouessant, Batz, Roscoff, Landerneau depuis Brest...
Ouessant, Batz, Roscoff, Landerneau depuis Brest...
Ouessant, Batz, Roscoff, Landerneau depuis Brest...

Avant la trentaine, je me répétai à chaque séjour en Bretagne, un jour, je ferai les Îles. Or, si j'ai eu l'occasion depuis de découvrir les îles anglo normandes, puis Belle Île en mer... Ouessant manquait à ce désir. J'en avais rêvé en écoutant les récits de cette collègue bretonne qui revenait de ses périples en mer, alors que la fréquentation de l'île était bien moindre, dans les années soixante dix. Et m'y voici en la charmante compagnie de mes amis du Québec.

Par cette belle journée de randonnée-picnique-découverte placée sous le signe du soleil, nous nous sommes concentrés sur le sentier qui longe la côte depuis le Port de Lampaul jusqu'à Pern et jusqu'au Phare Creac'h ; puis le moulin de Run Glaz, arrêt devant une sculpture de signalisation des distances de Ouessant aux grandes villes du monde, enfin l'adorable Ecomusée du Niou.
Pour conclure nous avons étanché notre soif avec un cidre qui lors du retour en bateau a eu raison de Marcelle... Si, si...

Le lendemain, sur la très maraichère et fleurie petite ile de Batz nous nous sommes fendus à nouveau de notre quinzaine de kilomètres. Le jardin exotique de Georges Delaselle nous tint d'aire de pique-nique avec vue dans les lointains de Roscoff. Le petit coup de cidre sur la plage cette fois ci fut évacué avec une marche rapide pour rejoindre l'embarcadère à 15 minutes de distance. Pas le temps de monter au phare!

Pour conclure ce périple, quelques calvaires classés non loin de Landerneau où la halte au pont habité s'est imposée... A Saint Thégonnec, Guimiliau, La Martyre. Des œuvres architecturales du 15ème siècle de toute beauté! Enfin une jolie traversée du Pont de l'Iroise pour rejoindre la gare de Brest.

Ouessant, Batz, Roscoff, Landerneau depuis Brest...
Ouessant, Batz, Roscoff, Landerneau depuis Brest...
Ouessant, Batz, Roscoff, Landerneau depuis Brest...
Ouessant, Batz, Roscoff, Landerneau depuis Brest...
Ouessant, Batz, Roscoff, Landerneau depuis Brest...
Commenter cet article

Evelyne 02/07/2015 01:54

Quel joli périple, moi aussi j'en rêve. Peut-être que l'Est canadien projeté pour l'année prochaine sera un avant-goût de ce voyage bretonnant. Magnifiques photos:)

@line 29/09/2015 19:23

Je te le souhaite... Bise

Archives

À propos

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.