Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.

20 Nov

Libertés restreintes... mais qu'en est il du commerce des armes et de la responsabilité des états?

Publié par @line  - Catégories :  #SOC!ETE

Une semaine après la tragédie du vendredi 13 novembre, la tristesse demeure, malgré d'extraordinaires solidarités de tous genres

Ces attentats perpétrés sur des lieux de culture et de vie, frappent et concernent chacun au delà des croyances religieuses, des origines ou nationalités que les victimes soient en France ou ailleurs dans le monde. Et force est de constater que la guerre ne règle rien, au contraire.

Sur la planète les lieux de tensions et conflits se multiplient semant la mort, la désolation et la haine.

Ne faut il pas s'interroger sur les interventions militaires (en Irak, en Lybie, en Syrie, etc.), qui, loin d’installer la démocratie ont généré un appauvrissement des populations avec des centaines de milliers de victimes, les laissant face à une impasse économique et sociale ?

N'est ce pas le terreau sur lequel le terrorisme se développe, poussant des populations entières sur le chemin de l’exil?

Ne faut il pas s'attaquer à la source et tarir les modes de financements et d’armement des terroristes? (l’Etat français est le 2ème pays vendeur d’armes au monde, devant la Russie et la Chine tout de même!)

Ne faut il pas se méfier d'un état d'urgence prolongé (permanent?) qui restreint essentiellement les activités d'expression civile et citoyennes?

Se donner les moyens de combattre Daech et ses enrôlés fanatiques, c’est écarter les formes de radicalisation qui passent avant tout par le respect des droits fondamentaux d’accès à l’éducation, à la culture, à la santé et à l’emploi, aux libertés d'expression.

Ne devrions pas exiger cela mais aussi l’arrêt de tout commerce d’armes avec les Etats qui entretiennent des liens avec les terroristes?

Il est urgent d'être solidaires et actifs ensemble sur de telles questions pour sortir de l'impasse... et ne pas regarder la paille dans l'œil du voisin!

Commenter cet article

Archives

À propos

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.