Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.

14 Feb

Du quartier de San Angel à Celui de Coyoacan

Publié par @line  - Catégories :  #Mexicaineries

Du quartier de San Angel à Celui de Coyoacan
Du quartier de San Angel à Celui de Coyoacan
Du quartier de San Angel à Celui de Coyoacan
Du quartier de San Angel à Celui de Coyoacan
Du quartier de San Angel à Celui de Coyoacan
Du quartier de San Angel à Celui de Coyoacan
Du quartier de San Angel à Celui de Coyoacan
Du quartier de San Angel à Celui de Coyoacan
Du quartier de San Angel à Celui de Coyoacan
Du quartier de San Angel à Celui de Coyoacan
Du quartier de San Angel à Celui de Coyoacan
Du quartier de San Angel à Celui de Coyoacan

Nous prenons un taxi pour nous rendre dans le quartier de San Angel qui est plutôt un endroit chic de la ville. Je me suis bien couverte. Six degrés le matin jusqu'à 10 heures avec un petit vent, après les différents coups de froid, c'est plus prudent. Mais voilà, dans la journée dès qu'on est au soleil les 22 degrés vous invitent à vous découvrir... or si vous entrez dans un musée où vous passez à l'ombre, très vite vous ressentez le besoin de remettre une petite laine! Bref, Mexico l'hiver c'est ainsi. On passe sa journée à se dévêtir pour mieux se revêtir au fil des heures.

Pourquoi je vous raconte cela?

Parce que du coup, entre sac à dos, cellulaire, IPad et appareil photo, pulls et doudoune, dans un taxi j'ai fini par perdre mon appareil photo! Â un moment où j'avais trop chaud, je me suis dévêtue, j'ai rangé dans mon sac à dos une partie de mes affaires et l'appareil a dû glisser sans que j'y prenne garde. Bref, les photos d'Asie (Thailande et Philippines) que je n'ai pas eu le temps de décharger sur mon ordinateur personnel sont perdues et mes 48 premières heures d'ici aussi!

Voilà qui m'était déjà arrivé voilà presque vingt ans en Israël dans un taxi avec les photos d'un long voyage en Jordanie. Je suis condamnée à poursuivre ce voyage en ne faisant que des photos via cellulaire ou Ipad.

A San Angel nous commençons par le marché du week end. Endroit chic un peu cher où l'on voit un artisanat et des créations d'artistes variées de bonne facture. Ambiance colorée et musiciens dans la rue et dans les cours. Le quartier est formé de jolies maisons de couleur alignées en bordure d'arbres avec de petits espaces verts où des bancs sont pris d'assaut par les indigènes qui observent les badauds, les touristes... L'ambiance est bon enfant, on grignote dans la rue, des churros, des glaces, des mignardises locales. Et comme c'est le WE les mexicains sortent habillés sur leur trente et un en famille.

Mon déjeune tard ici, entre 13h et 16h. Et l'on dine après 20h.

De là, nous reprenons un taxi pour aller visiter l'atelier de Diego Riveira & Frida Kahlo. L'ensemble des trois bâtiments est d'avant garde pour l'époque au plan architectural. Les oeuvres exposées à l'intérieur d'un intérêt inégal. C'est coquet. Dommage que l'on ne puisse prendre de photos sans être gêné par des panneaux ici et là qui gâche les perspectives.

Puis nous nous lettons en quête d'un taxi. Tâche difficile passé 13h30. Entre ceux qui ont fini leur service du matin et s'en vont rendre la voiture et ceux qui ne sont pas intéressés par la course on marche sous je cagnard 20 bonnes minutes en transpirant à grosses gouttes. Enfin, arrivées sur un axe où le traffic est plus dense nous en trouvons un qui nous transporte non loin au quartier mitoyen de Coyoakan où nous comptions visiter la maison bleue de Frida Kahlo. Le temps de manger sur un autre marché bien sympathique avec des locaux quelques galettes de maïs fourrées au poisson frais et à l'avocat, on arrive à pied un peu essoufflées devant une queue qui semble sans fin! Il est plus de 15h30, à 17h ils ferment, nous rebroussons chemin pour aller voir l'église près de la Mairie de Quartier, le parc où l'on s'assoie un peu à l'ombre histoire de se reposer et de récupérer de la déception d'avoir eu à reporter cette partie de visite à plus tard.

Les musees et les lieux du centre ville sont tous fermés avec la visite papale, et il faut croire que les touristes mexicains ou occidentaux se sont tous donnés RV aux seuls endroits possible de cette vaste ville!!!

Nous peinons de nouveau à trouver un taxi : toutes les routes près de notre Hotel dont bloquées à cause du Pape toujours... Aussi dès que nous en trouvons un, il nous dépose devant une station de métro et nous voilà parties à expérimenter le métro de Mexico City. Une heure plus tard et un changement de ligne nous revoici au quartier de Colonnia où nous sommes, nous terminons le trajet à pied.

A l'hôtel nous nous écroulons sur notre lit. Pour ma part, je ne dne pas ce soir là, je reste au lit jusqu'au lendemain six heures!

Il fait froid, un coup de radiateur... Et dodo!

Du quartier de San Angel à Celui de Coyoacan
Du quartier de San Angel à Celui de Coyoacan
Du quartier de San Angel à Celui de Coyoacan
Du quartier de San Angel à Celui de Coyoacan
Du quartier de San Angel à Celui de Coyoacan
Du quartier de San Angel à Celui de Coyoacan
Du quartier de San Angel à Celui de Coyoacan
Du quartier de San Angel à Celui de Coyoacan
Du quartier de San Angel à Celui de Coyoacan
Du quartier de San Angel à Celui de Coyoacan
Du quartier de San Angel à Celui de Coyoacan
Du quartier de San Angel à Celui de Coyoacan
Commenter cet article

Archives

À propos

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.