Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.

06 Apr

Instants choisis sur la navette fluviale

Publié par @line  - Catégories :  #THAÏLANDAISERIES

Instants choisis sur la navette fluviale
Instants choisis sur la navette fluviale
Instants choisis sur la navette fluviale
Instants choisis sur la navette fluviale
Instants choisis sur la navette fluviale
Instants choisis sur la navette fluviale
Instants choisis sur la navette fluviale

A Bangkok, ce que j'aime le plus dans les transports ce sont les déplacements en ville en navette fluviale. Non seulement ils coûtent presque rien, ils offrent en outre un dépaysement entre autochtones et touristes avertis. (Les autres se laissent vendre un billet plus cher et on leur fait faire la queue pour embarquer en navette "spéciale touristes"...)

On y croise toujours au moins un moine, aux heures d'affluence on y est serrés comme des sardines et on avance au bruit assourdissant du moteur, ponctué des sifflements d'arrivées départs aux pontons des agents chargés de la sécurité de la montée et descente des passagers et des manœuvres d’en-cordage.

L'encaissement à bord donne lieu parfois à de tonitruants appels... A quai, cette femme agent, photographiée possédait un objet originalement customisé : son porte monnaie en bois dont on reconnait à distance le claquement permet de ranger et rendre la monnaie à vive allure. J'ai voulu m'en souvenir du soin apporté à cet outil de travail rendu élégant par le choix d'un joli tissu de soie vraisemblablement choisi avec attention... tandis que capitaine en bonne compagnie cause avec son amoureuse.

Commenter cet article

Archives

À propos

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.