Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.

21 Nov

Taubira Présidente... d'honneur du Festival "Un Etat du monde et du cinéma" au FI

Publié par @line  - Catégories :  #SOC!ETE

Taubira Présidente... d'honneur du Festival "Un Etat du monde et du cinéma" au FI

Christiane Taubira chaleureusement accueillie par les festivaliers participe activement à cette 8ème édition d' "Un état du monde et du cinéma". Standing ovation pour son arrivée et pour son départ!

Avec Marc Voinchet, directeur de France Musique elle évoque avec malice son souci de séduire intellectuellement pour entraîner les autres... telle une sorcière n'en déplaise aux politiques qui l'ont huée à l'assemblée.
Allergique aux ordres et néanmoins respectueuse de l'ordre elle raconte en 7 extraits d'images ou de films choisis par l'équipe de Forum à son intention ses influences qui vont de l'univers de Toni Morisson (afro-américaine) de "Beloved", et le besoin de sortir de l'enfer de l'esclavage en prenant tous les risques pour vivre la liberté. "No need for silence" cite -t - elle.
Bien des grands artistes des littéraires seront évoqués telle Angela Davis, Nina Simone, le créole Edouard Glissant (son chat-tigre)...
Viendra la question d'actualité qui tue... l'attente :  et Trump dans tout cela?  Il sera abordé pour rappeler la période de ténèbres que nous vivons où plus que jamais il faut cultiver de la légèreté...
Elle fustige Trump sa  vulgarité son sexisme son racisme le soutien qu'il reçoit du KKK... ce milliardaire qui a évité 18 ans de payer des impôts, cet ignare qui a découvert une fois élu président qu'il devait nommer 4000 personnes pour faire fonctionner l'administration américaine, ce que tout le monde ailleurs qu'aux USA sait !!! Il contribue aujourd'hui avec ceux qui l'ont élu aux dangers du monde. Il faut le dire et lutter contre... A propos du président noir américain,  elle trouve Obama digne jusqu'au bout de son mandat et considère qu'il n'est pas responsable de cette nouvelle donne (il fera son autocritique lui même, dit-elle) qui résulte d'une réalité et d'une dynamique collective.
Elle nous renvoie au regard que nous devrions avoir sur la France où nous pensions aussi avoir compris que nous étions de la diversité culturelle... et pourtant ; et c'est là où la culture l'éducation a toute sa place...

Arrive un poème de Nazim Hikmet "mon frère" chanté par Jacques Brel... puis Jimmy Hendrix, Janis Joplin et toute la génération des "Faites l'amour mais pas la guerre" et son amour pour Miles Davis, le jazz...
Louise Bourgeois et le petit dictionnaire de la femme... et Beyoncé...avec girls run the world... le mouvement féministe qui devrait vivre sa pluralité...plutôt que de se mener des petites guerres assassines.
Elle aura emballé la salle en se livrant ensuite aux questions réponses durant une demie heure avec des réponses sans concessions.
Quelle femme !  Quelle trempe !  Une visionnaire que nombreux dans cette audience auraient voulu voir présidente et auxquels avec humour elle rétorque " je ne pensais pas trouver en cette salle et en ce lieu autant de chasseurs de tête! ".

Taubira Présidente... d'honneur du Festival "Un Etat du monde et du cinéma" au FI
Commenter cet article

Archives

À propos

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.