Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.

31 Dec

Nouvel an en ville éternelle

Publié par @line  - Catégories :  #ITALIENERIES

Nouvel an en ville éternelle
Nouvel an en ville éternelle

Les jours rallongent. Il est 17H30. Le jour entre chien et loup. Les cloches sonnent à toute volée. Le ciel s'est paré de belles couleurs roses bleues jaunes et l'on entend les artificiers au loin... sans doute ajustent-ils leurs tirs pour ce soir ? Pétarades ici et là. 

Cette longue marche d'une heure trente Via Appia antica en cette fin d'après midi ensoleillée mais glacée m'a revigorée. Rome paraît désertée. Nous croisons souvent le parler français, donc nous serions plutôt nombreux à avoir choisi la capitale italienne pour cette fin d'année 2016.

Ce soir nous nous réunissons à une petite vingtaine dans les environs de Rome, via Morsasco dans une sublime maison. Si l'italien domine parmi les ami de Carla, je serai bien amenée à faire quelques progrès.

La maison entourée de collines nous offre un joli panorama. A quelque minutes de minuit une part d'entre nous tapis autour du feu de cheminée et l'autre qui discute en salle à manger réfugiée près du fourneau à poêle coupe en main monte en terrasse pour trinquer aux douze coups de minuit après avoir admiré la douzaine de feux d'artifices en simultané de chacune des collines...

Quel spectacle éblouissant !  Chaque tir déchire le ciel dans un vacarme épouvantable avant de se répandre en couleurs étoilées scintillantes. 

Lorsque nous revenons dans l'un des salons c'est pour entendre les chants festifs que diffuse la RAÏ1 qu'entonnent quelques convives enthousiastes.
 
Au cours de cette soiree la maitresse de maison nous a gâté de quelques spécialités cuisinées "à la romaine"  :  des gnocchis, des artichauds aux pommes de terre, des pastelles de pomme de terre automatisées à la tomate et aux oignons caramelisés, des tartes aux épinards, aux pommes de terre, des lasagnes aux champignons, et... le plat obligé m'explique-t-on de ne pas manquer d'argent l'an prochain, les lentilles aux saucisses ! Les vins et les douceurs - si bien nommées "dulceries"- ont satisfait nos appétits devenus féroces par tant de mets flatteurs au palais.
 
Voilà un début d'année prometteur. 
Concentrez vous amis lecteurs sur les belles et bonnes personnes, les belles et bonnes choses, choisissez sans hésiter le meilleur et cela tout de suite, maintenant... la vie passe rien n'est à remettre à plus tard même pas notre mort. 
 
La vie est belle, un des plus beaux films italien sur un sujet si dur raconté à un enfant pour survivre... Moi la cinéphile, résolument optimiste, je n'ai pas oublié du monde dans lequel nous vivons et pourtant, si je vous adresse ces voeux c'est parce que je pense que le meilleur est à portée de nos actions, de nos engagements de nos déterminations... que tout cela est possible dans la joie, la solidarité, le partage. 
 
Bonne année 2017 ! 

 

 

 

 

 

 

 

Nouvel an en ville éternelle
Commenter cet article

Archives

À propos

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.