Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.

23 Jan

À fond la caisse... une arrivée à Saint Louis.

Publié par @line  - Catégories :  #SENEGALERIES

À fond la caisse... une arrivée à Saint Louis.
À fond la caisse... une arrivée à Saint Louis.
À fond la caisse... une arrivée à Saint Louis.
À fond la caisse... une arrivée à Saint Louis.

Bamba nous a envoyé l'un de ses meilleurs chauffeurs nous dit-il. Le hic c'est que nous pensions être conduites par lui de Dakar à Saint Louis et non par cet inconnu.
Du coup, toutes les heures nous avons droit à un coup de fil où il s'enquiert de notre satisfaction sur la conduite et notre confort.
Il pousse le bouchon et appelle également notre chauffeur, Bira.

Ce dernier, vexé à la prise de contact par notre méfiance avait repris le sourire et malgré une difficile élocution française faisait de son mieux pour maintenir un contact amical, répondant à nos curiosités, nommant les villes ou villages et les marchés que nous traversions. Il tenta même de nous mettre en confidence sur un différent qu'il semblait entretenir avec Bamba... différent dont nous n'avions compris pas grand chose si ce n'est, tout de même, que Bamba se trouvait présentement à Saint Louis et que ce serait à lui personnellement que nous réglerions la course à l'arrivée.

En effet, il est de coutume de verser en début de trajet une somme pour le plein d'essence, de s'acquitter ensuite du solde en fin de course. Voilà qui expliquait qu'il nous eut encore rien réclamé !

Vers 11h un nouveau double appel agace notre chauffeur.
Et le voilà qui se met à rouler à vive allure, à doubler en lignes continues :  nous nous regardons effrayées. Que se passe-t-il ?
Á priori Bamba s'impatiente. N'arriverions nous pas assez vite ?


Cette considération se confirme. Suivent encore deux appels consécutifs et Bira nous offre une mine harcelée.
Stoppés deux fois pour contrôle de police, si à la première notre chauffeur s'élance hors du véhicule avec un billet discrètement serré en main, à la seconde il balance confiant "c'est un ami" et s'en revient l'air plus que très pressé !
La voiture fonce sur l'asphalte à vive allure. Serions-nous poursuivis ?


Bira quitte la route principale pour emprunter une piste caillouteuse. Chassant de part et d'autre de l'équipage les enfants qui déambulent rentrant de l'école, effrayant les bêtes alanguies à moitié somnolentes qui pensaient s'aventurer de l'autre côté du chemin, toutes secouées, nous demandons grâce. Bira stoppe net. Il nous explique démonstration à l'appui que rouler lentement sur cette piste caillouteuse est encore plus pénible. Résignées à en finir au plus vite nous voilà comme deux bouteilles d'Orangina bêlantes entre rires et cris d'orfraies, l'une avec ses remontées gastriques, l'autre craignant la descente d'organes.
En pleine course un ultime appel  :  nous faudra-t-il donc voler maintenant ?  

De retour sur le bîtume Bira se tourne vers nous tout sourire et lâche : "grâce à mon ami j'ai évité un contrôle de police ! "

Nous ne saurons jamais ce qu'il craignait !

Voilà ce qui s'appelle une arrivée "à fond la caisse ! "

Sacrée sénégalerie !

À fond la caisse... une arrivée à Saint Louis.
À fond la caisse... une arrivée à Saint Louis.
Commenter cet article

Archives

À propos

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.