Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.

20 Jan

Dakar... et pourquoi pas la Casamance dites-vous?

Publié par @line  - Catégories :  #SENEGALERIES

Dakar... et pourquoi pas la Casamance dites-vous?
Dakar... et pourquoi pas la Casamance dites-vous?

Bonjour 

À Dakar le soleil et le vent... 

Le passage de tous les portiques pour quitter la France et sa vague de froid ensoleillée s'est fait via les automates pour le passeport numérique, pour les empreintes digitales à l'arrivée  ( index droit puis gauche) sous le contrôle d'un sénégalais à qui je devais demander de répéter chaque phrase deux fois le temps que mon oreille se familiarisé au melodieux phrasé. 

Le chauffeur de taxi nous souhaite la bienvenue et pour fêter cette arrivée en terre Sénégalaise nous taxe de 3000 francs CFA supplémentaires... bah! La course au final représente que 7€!

Alors, pour faire suite à l'article précèdent pourquoi pas la Casamance ?
 
Parce que ça chauffe dans la région en Gambie à specifiquement à la frontière et en Casamance. 
 
Le nouveau président Gambien Adama Barrow - un illustre inconnu (fraîchement élu le 1er décembre 2016) - s'est réfugié à Dakar et y a etabli son QG. Le despote Yahiya Jammeh bien qu'ayant reconnu sa défaite vient de se dédier et déclarer l'état d'urgence. Autour de lui les uns après les autres ses ex-ministres prennent pourtant la poudre d'escampette ! 
 
Au jour où j'arrive à Dakar Adama devait être intronisé après avoir reçu la reconnaissance au sommet France Afrique de Bamako. 
 

Parce que cet ex-président soutien une branche armée de rebelles très  bien installée en Casamance. Or vous savez, ma vie mes responsabilités ont évolué avec la naissance d ' Esteban mon petit fils et je tiens particulièrement à le voir grandir. A voir ma fille qui m'émerveille dans son rôle de maman si attentive et prévenante... mon bonheur ! 

Voilà donc la raison essentielle qui me conduit à la prudence et à raccourcir mes voyages. J'aime toujours autant prendre la route. J'aime toujours autant avoir juste mon vol sec et arriver en terre inconnue. 
Pour nos premières nuits grâce à la filière "les amis de mes amis sont mes amis..." (Merci Aurélie de Berlin ex-swapper à Washington DC voilà  9 ans!) nous allons expérimenter la fameuse hospitalité sénégalaise chez Idriss et Aline (oui😄) un couple expatrié avec qui nous allons faire nos premiers pas en Afrique noire.
 
Pour en revenir au nouveau président Gambien son investiture se fait à Dakar avec l'appui des armées de la région du Niger et du Maroc. Ces pays ont pourtant offert à l'ex-président un exil doré resté jusque là lettre morte. La détermination de ces pays est telle... y compris du Sénégal qu'il est permis de penser que nous serons aux premières loges d'une actualité africaine, même à Dakar. L'ultimatum est pour midi le 20 janvier.
 
Sacrée  indianeries! 
 
Dakar... et pourquoi pas la Casamance dites-vous?
Dakar... et pourquoi pas la Casamance dites-vous?
Dakar... et pourquoi pas la Casamance dites-vous?
Commenter cet article

Archives

À propos

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.