Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.

09 Mar

M'Bour : "la petite côte" au Sénégal

Publié par @line  - Catégories :  #SENEGALERIES

M'Bour : "la petite côte" au Sénégal
M'Bour : "la petite côte" au Sénégal
M'Bour : "la petite côte" au Sénégal
M'Bour : "la petite côte" au Sénégal
M'Bour : "la petite côte" au Sénégal
M'Bour : "la petite côte" au Sénégal
M'Bour : "la petite côte" au Sénégal
M'Bour : "la petite côte" au Sénégal

Elle commence là la petite côte. A partir de cette grouillante ville à 85 km au sud de Dakar. L'essentiel de l'activité de la ville est centré sur la pêche artisanale. Une effervescence palpable règne à notre arrivée. Garés à la sortie du marché, nous l'avons traversé à pied escortées de notre chauffeur guide, l'agréable et précieux  qui éloigne avec une autorité certaine les divers enquiquineurs avides de détrousser de naïves touristes... Je plaisante, iI n'y en a qu'une de naïve et elle s"est déjà reconnue à la lecture de ces lignes !

Ce sera le plus impressionnant, le plus vaste des marché aux poissons que nous aurons visité. Le deuxième port de pêche du pays. A peine les pinasses multicolores des pêcheurs ont elles franchi la barre qu'une horde désordonnée se jette sur elles pour rapporter sur la plage dans des cageots, des sacs des bassines, des paniers des poissons argentés des coquillages et crustacés.... Les femmes réceptionnent et se mettent au travail immédiatement. Elles trient, écaillent, vident. Ca fourmille, négocie; pèse et soupèse de partout !

Un tableau haut en couleurs qui chatouille les narines sous l'écrasant soleil de midi.

 

M'Bour : "la petite côte" au Sénégal
M'Bour : "la petite côte" au Sénégal
M'Bour : "la petite côte" au Sénégal
M'Bour : "la petite côte" au Sénégal
M'Bour : "la petite côte" au Sénégal
M'Bour : "la petite côte" au Sénégal
M'Bour : "la petite côte" au Sénégal
Commenter cet article

Archives

À propos

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.