Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.

19 Apr

Coop Park Slope in Brooklyn New-York

Publié par @line  - Catégories :  #AMERICAINER!ES

Coop Park Slope in Brooklyn New-York
Coop Park Slope in Brooklyn New-York
Coop Park Slope in Brooklyn New-York
Coop Park Slope in Brooklyn New-York
Coop Park Slope in Brooklyn New-York
Coop Park Slope in Brooklyn New-York
Coop Park Slope in Brooklyn New-York
Coop Park Slope in Brooklyn New-York
Coop Park Slope in Brooklyn New-York
Coop Park Slope in Brooklyn New-York

Ma ballade à pied ce matin dans les rues de Brooklyn avait un point de chute : visiter le mythique supermarché de coopérateurs fondé voilà 40ans objet du documentaire Food Coop de Tom Booth, également président de notre coopérative " La Louve". Chaque semaine les 5 salariés de notre coopérative se skypent avec des représentants du modèle mère pour échanger recommandations et bonnes pratiques.

Mes cousins de Brooklyn étant adhérents depuis longue date, il me fut aisé de visiter  après l'obtention d'un  sticker visiteur délivré à l'étage près du bureau des membres. L'accueil qui me fut réservé  fut extrêmement chaleureux. Beaucoup parlent le français de surcroît. Le fait de montrer ma carte de La Louve a également fait sensation! Heureusement je me suis présentée en heure creuse. Mon cousin m'a guidé et attiré  mon attention sur la variété  des produits. Il y a une racine que je n'avais vue autrement qu'en poudre : le curcuma (Turmeric en anglais). Un fruit ausralien vert comme une limette dont un des bout se termine par une fleur brune : le Fijoya dont je ne connaitrais pas le goût. .. car un peu cher!

Je me suis rendue au sous sol voir la coupe du fromage en cours et la mise en petits sachets des épices. Nombre des achats sont faits en vrac puis conditionnés par les bénévoles  en petites portions pour réduire les coûts. 70 salariés  sont employés  par la structure. Des accompagnateurs signalés  en veste jaunes vont jusqu'au  domicile des coopérateurs et rapportent les chariots. L'équipement électronique  permet d'obtenir des informations rapidement sur les produits en rupture en rayons et leur délai de reassort au besoin.

Voilà... d'après  mes cousins il y a aussi beaucoup d'échanges politiques. Certains qui ont tourné en acte de violence physique ont valu l'exclusion pour 3 ans aux membres concernés. Il s'agissait  semble - t - il de BDS. 

Tolérance oui... limites et règles. Politiques d'achats. .. bien des questions qui se posent à nous aussi. Ídem pour l'empreinte carbone des produits qui viennent de très loin.

Notre différence? Nous vendons du vins. Eux que des bières! La french touch!

 

Coop Park Slope in Brooklyn New-York
Coop Park Slope in Brooklyn New-York
Coop Park Slope in Brooklyn New-York
Coop Park Slope in Brooklyn New-York
Commenter cet article

Archives

À propos

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.