Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.

11 Jun

Entre deux tours...

Publié par @line  - Catégories :  #SOC!ETE

Entre deux tours...

Le goût de l'amer. Le beau temps explique peu. L'abstention ou plutôt la non mobilisation à voter des jeunes et des anciens bien davantage. La Macronerie s'installe avec une majorité pour mener son programme dits "de transformation " de la France. Par tradition les français  qui votent au centre donnent aussi la majorité qui lui siet pour gouverner. Ils sont à ce rendez vous là, mollement, en petit nombre, sans enthousiasme, sans engouement.

Quoi dire de la mauvaise campagne de Mélenchon?  Tous les démons  que nous lui connaissions sont réapparus : le populisme, les sarcasmes faciles irrespectueux des personnes, le manque de fond dans les paroles de soutien ici et là  durant la campagne... et son choix  de Marseille qui, même  s'il  fut expliqué, ne nous donna aucune fierté, aucune envie de nous identifier à l'homme politique qu'il fut pour la présidentielle : Tribun, convoquant l'histoire  et la culture avec un sens aiguë de l'analyse politique, et surtout, un programme  qui pour ma part, m'a fait vouloir continuer à  voter pour les candidats de la France insoumise. Ainsi, dans ma circonscription, le brillant Paul Vannier et Sabrína Ali Ben Ali ont ils eu ma  voix...pour  barrer Myriad El Khomeri ( en ballottage ). Et j'ai hésité jusqu'au dernier moment...encore. Oui car Mme Haast aurait aussi pu avoir ma voix. Candidate du PCF, parti qui a souffert de la posture unilatérale égocentrique d'un Mélenchon en costume despote incapable de rassembler. Si toute sa formidable énergie avait été mise au service d'une gauche qui veut battre la centre droit alors il en serait sorti grandi. Son côté megalomaniac nous ramenait fatalement à fricoter avec les 10% de moyenne nationale, 15 si l'on était très optimiste.

Un beau gâchis face à un énorme espoir de changement de vie.

Macron est jeune. Gageons qu'une politique centriste s'installe en France pour une bonne quinzaine d'années. Curieusement, ce sera la situation internationale la moins réactionnaire dans ce monde où les dictateurs se multiplient à la tête des états.

La moralisation de la vie publique promise par le président Macron est une excellente chose dans ce contexte. Pour le reste, beaucoup de très jeunes gens rentrent en politique pour la 1ère fois et je leur adresse tous mes voeux pour transformer le paysage politique à l'écoute de tous les citoyens. Car cette République en marche piétine sur un succès limité de petits scores. La France va mal. Transformer sans l'ensemble des français c'est prendre le risque d'avoir des dirigeants coupés du peuple. Confirmer la direction des affaires au service des CSP supérieures... alors qui vivra verra.

Je suis confiante. La lutte paie toujours.

PS : il semblerait qu'on puisse enfin mettre en retraite forcée les Balkani? A l'heure où je poste ce texte, les résultats ne sont pas totalement connus.

Commenter cet article

Archives

À propos

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.