Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 pour accompagner les six mois d'aventure en Inde d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé dans l'urgence avec un engagement d'un article posté chaque jour sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées. J'en implore votre indulgence en lisant "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries". Puis, d'autres voyages ont suivi et des humeurs de l'entre deux, et pour finir "Survivre au travail"... la chose la plus formidable qui soit pour les chanceux que nous sommes, à jouir d'une retraite.

25 Jun

Vincent Dedienne, l'humoriste qui rejoint "la bande des grands"!

Publié par @line  - Catégories :  #Survivre sans le travail

Vincent Dedienne, l'humoriste qui rejoint "la bande des grands"!
Vincent Dedienne, l'humoriste qui rejoint "la bande des grands"!
Vincent Dedienne, l'humoriste qui rejoint "la bande des grands"!
Vincent Dedienne, l'humoriste qui rejoint "la bande des grands"!

Soirée de Gala avec Vincent Dedienne... oui. Je l'ai loupé en théâtre de proximité aux Bouffes du Nord en post période COVID. Alors là, avec  ce second Molière, j'ai pû pour le voir sur scène pas plus grand qu'un doigt (d'honneur certes, mais tout de même, un seul doigt!) du dernier rang, bien centrée, au balcon du Théâtre Marigny. Lorsqu'il entre en scène, l'amour du public crépite sous les applaudissements de la salle pleine. Ce nouveau talent, narquois, brillant, pétillant, enchaîne si souplement les bons mots... comme les pas et les figures. Je le découvre, facétieux, danseur, seducteur. Je ne connaissais aucun de ses sketches. Il a de l'audace, sans conteste. Sa plume ciselée, tranchante même, stupéfie. Scabreux personnages parfois... pourtant, si drôles! Il fallait les oser, surtout les penser, cette galerie de personnages hilarants, parmi lesquels : le vieux qui court les enterrements de stars, le rédacteur en chef inculte et infect d'une chaîne info, la bourgeoise réac désœuvrée, le chorégraphe odieux, l'agent de voyage qui reçoit un client nommé Xavier Dupont de Ligonnès,...

 
Ses formules font mouche, ses mots sont cruels, ses tableaux sont désopilants d'absurde, et parfois glaçants. Les obsédés du politiquement correct en seront pour leurs frais : au détour de certains sketches, jaillissent d'ineffables salves d'humour noir, très noir, dont deux ou trois allusions à des faits divers qui ont ébranlé la France. 
 
Quant au piano à queue qui est sur scène, a-t-il été correctement accordé ? L'artiste assure que oui... mais accordons-nous pour dire qu'il reste au centre de la scène, qu'il ne sert à rien et joue un rôle essentiel... tout au long du spectacle. 
 
Un soir de Gala,  avec Vincent Dedienne 
Théâtre Marigny
Carré Marigny
75008 Paris. 
Jusqu'au 2 juillet 2022. 
 
Commenter cet article

À propos

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 pour accompagner les six mois d'aventure en Inde d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé dans l'urgence avec un engagement d'un article posté chaque jour sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées. J'en implore votre indulgence en lisant "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries". Puis, d'autres voyages ont suivi et des humeurs de l'entre deux, et pour finir "Survivre au travail"... la chose la plus formidable qui soit pour les chanceux que nous sommes, à jouir d'une retraite.