Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 pour accompagner les six mois d'aventure en Inde d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé dans l'urgence avec un engagement d'un article posté chaque jour sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées. J'en implore votre indulgence en lisant "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries". Puis, d'autres voyages ont suivi et des humeurs de l'entre deux, et pour finir "Survivre au travail"... la chose la plus formidable qui soit pour les chanceux que nous sommes, à jouir d'une retraite.

04 Dec

Wimereux ou le Weekend hivernal

Publié par @line  - Catégories :  #Survivre sans le travail

Wimereux ou le Weekend hivernal
Wimereux ou le Weekend hivernal
Wimereux ou le Weekend hivernal
Wimereux ou le Weekend hivernal
Wimereux ou le Weekend hivernal
Wimereux ou le Weekend hivernal
Wimereux ou le Weekend hivernal
Wimereux ou le Weekend hivernal
Wimereux ou le Weekend hivernal
Wimereux ou le Weekend hivernal
Wimereux ou le Weekend hivernal
Wimereux ou le Weekend hivernal
Wimereux ou le Weekend hivernal
Wimereux ou le Weekend hivernal

à la frontière nord-ouest de la ville de Boulogne-sur-Mer, au bord de la Manche et à l'embouchure du Wimereux -fleuve qui a donné son nom à cette charmante commune de bord de mer.  

Bien que le froid et le vent glacial ait réduit considérablement le nombre des promeneurs matinaux du bord de mer, nous avons eu un petit aperçu du centre ville de cette très mignonne minuscule station balnéaire. Une des rares à vivre toute l'année me commentent mes amis qui l'ont élue pour s'échapper un peu de Lille.
Les villas caractéristiques de bord de plage fort jolies datent de la belle époque. Beaucoup semblent inhabitées. La promenade est surtout occupée par quelques courageux sportifs que le baromètre à 1° ne semble pas effrayer. Ils courent, ils marchent avec leurs bâtons et battent le ciment, tandis que d'autres promènent le chien... À un moment le soleil blafard fera une percée dans le gris du ciel et la déchirure offrira l'espace de quelques instants à notre regard un peu de bleu du ciel et quelques dentelles de nuages blancs mousseline. Arrivés à Boulogne d'où nous reprendrons notre train après déjeuner, ce ne sera qu'un très bref souvenir. Plus fort sera celui de l'attente sur le quai de gare du bon vouloir du chef de train à nous laisser monter dans l'omnibus interrégional annoncé avec un retard prévisible de départ... de 10 minutes. Nous serons nombreux complètement gelés à monter vite dans les wagons après 1/2 d'attente exposés au froid (les salles d'attentes étant fermées) et là, à espérer la mise en route du chauffage qui ne sera mis en route qu'au moment où le train lui-même se mettra en mouvement, soit du coup, 15 bonnes minutes après notre installation.
Soyons heureux : la grève déclarée vendredi n'a pas concerné nos trains aller ni retour... c'est déjà beaucoup.

Ce n'est pas la saison pour faire des weekends c'est clair. Mais y a-t-il des saisons pour réchauffer son cœur à l'amitié... surtout lorsque le COVID nous a éloigné un peu trop longtemps? Ça, ça n'a pas de prix. De surcroît, j'aime le nord et ses paysages. Dans ce coin-ci particulièrement vallonné entre Cap Griz nez et Cap Grand Nez.  Alors bien sûr je n'ai pas pu voir dans la brume épaisse la côte Anglaise que mes amis disent voir très nette et toute proche d'ordinaire... cependant Free ma bien envoyé un SMS pour m'indiquer les conditions d'utilisation de mon cellulaire sur sol anglais!
Il suffisait d'humer l'air...!

Commenter cet article

À propos

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 pour accompagner les six mois d'aventure en Inde d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé dans l'urgence avec un engagement d'un article posté chaque jour sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées. J'en implore votre indulgence en lisant "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries". Puis, d'autres voyages ont suivi et des humeurs de l'entre deux, et pour finir "Survivre au travail"... la chose la plus formidable qui soit pour les chanceux que nous sommes, à jouir d'une retraite.