Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.

Le Malicon

7km d'épais remblai pour protéger la ville des assauts de la mer : le Malecon fascine. Symbole incontournable de cette ville écrasée de soleil, il s'impose à notre retour de Trinidad comme la ballade de La Havane à réaliser avant de retrouver la ruralité...

Lire la suite

Pénuries cubaines

La galère cubaine demeure le ravitaillement! Pour toutes sortes de raisons acheter les denrées de base relève de l'exploit quotidien pour famille ordinaire. Ceux qui s'en sortent bien, sont ceux qui ont un commerce ou qui travaillent en lien avec des...

Lire la suite

Maximo Zuniga Gonzales, musicien de Trinidad

C'est le nom de ce musicien de 74 ans que je rencontre alors que je me suis perdue dans les ruelles aux pavés assassins de Trinidad. Il fait encore assez chaud et tandis que je marche à l'ombre armée de mon appareil photo, je traque les couleurs et les...

Lire la suite

Trinidad

La ville pavée où l'on trottine doucettement sous peine de se tordre les chevilles... La ville aux murs colorés qui tétanise la vue tant elle illumine le bleu du ciel... La ville enfin où l'on vient se repaître de musiques de jour comme de nuit pour agonir...

Lire la suite

El train de La Havane à San Filipe

Le taxi négocié durement à moitié prix stoppe juste après le passage à niveau. Le ciel chargé de pluies choisi précisément ce moment pour s'abandonner sur nous ; le chauffeur me pousse hors du véhicule en me montrant le train qui s'ébranle et crie : ton...

Lire la suite

Vamos à la playa... Oh o...ooh !

Quittant San Filipe en direction de l'est de La Havane, nous nous mîmes en route pour la Plage de Guanabo. Celle là même décrite et préférée de notre amie Mercèdes restée à Paris. Elle n'avait cessé de nous vanter son eau claire, sa plage paisible ; et...

Lire la suite

Pour quelques pesos de plus...

Comment festoyer à six et à peu ? Olga nous fait monter dans la Chrysler où nous retrouvons Louisa, la conductrice. Il fait chaud et lourd. Aujourd'hui, notre ballade consiste à pratiquer le sport national cubain : le système D avec pour thème : langouste....

Lire la suite

La Havane

Enivrés par les odeurs de jasmin nous quittons l'aéroport à bord de la Chrysler rutilante. Olga avide de nouvelles de Paris, de Mercèdes, notre amie cubaine commune. Yadeline qui l'accompagne n'est pas en reste... Elles s'excusent vis à vis de moi qui...

Lire la suite

Rebecca Collins en concert à Paris

Enfin la revoilà... RV sur place, pour un concert au Centre Culturel Irlandais. La très jolie et talentueuse irlandaise Rebecca Collins s'est jointe au groupe Danois "The Unusual History of Ether" et se donnera en spectacle ce mercredi 2 octobre à Paris....

Lire la suite

Archives

À propos

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.