Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.

07 Dec

Le pic... de l'éternité

Publié par @line  - Catégories :  #CHINOISER!ES

Le trolley nous monte jusqu'au sommet. Mes neveux sont contents car monter là haut, c'est synomyme de "glaces"!  leur habitation est située près d'une petite station du funiculaire ; aussi faut-il prévenir le conducteur qu'il aura à s'arrêter pour nous cueillir au passage : on appuie sur le bouton. Le voilà, qui arrive. Il grimpe péniblement. Les wagons sont déjà bien pleins... Il faut négocier sa place pour monter. A mi parcours, le conducteur arrête l'équipage. Il laisse les voyageurs savourer le paysage qui s'offre à eux, et surtout, ils leur permet ainsi d'engranger des clichés qui vont immortaliser cette ascension. Et je vous le dis... ce que je vois, est supercalifragilistiquement su-blissime!

J'en ai le souffle coupé. La nuit va bientôt tomber et le trolley redémarre. Arrivés au sommet, les premières impressions sont affligeantes !

Même Mary Popins aurait reconnu là une sorte de Disneyland! Avec : des restaurants, un centre commercial à galeries multiples tout plein de magasins rengorgeant de chinoiseries ; et nous voilà, tels des "Ali Baba " lâchés en pleine tombée du jour, prêts à jouer les 40 voleurs...
Et ça brille., Ca scintille de partout. Le Peak, le fameux sommet de Hong Kong c'est presque un mini Disney sans Disney. Avec nous pour Mickeys qui gravissont esplanades, escalateurs et terrasses, pour enfin, tout Mickeys que nous sommes, découvrir éblouis prêts à tomber à la renverse ce mythique panorama : celui qui a fait le tour du monde, celui des gratte ciels qui scintillent, celui des mille et une lumières que l'on voit dans les films de James Bond, celui que je n'avais même pas rêvé de voir un jour!
Faisant corps avec la foule, je prend comme tous la même photo que des milliers d'autres on shooté d'innombrables fois.

Mais neveux sont blasés. Ils réclament leur glace.
Ils m'entraînent déjà loin de ce spectacle, ils ont déjà vu avec chaque touriste de passage, dont l'enthousiasme linit par agacer tant il est semblable. Après tout, eux, de leur lit, chaque soir, c'est en regardant ces gratte ciels de Hong Kong

Mais moi je regarde les gens, les touristes. Je n'en finis pas d'observer.
Quelque soit le pays d'où ils viennent, le continent auquel ils appartiennent, le dieu auquel ils croient, ou pas... d'ailleurs, nous partageons à cet instant cette joie enfantine, toute emmerveillée à jamais par ces scintillements de sapins urbains ravissement des yeux.
qu'ils s'endorment... rien que du banal n'est-ce pas ?


Nous laissons les mille autres feux photographiés jusque là, pour ne retenir que cette prise ci, tel un trophée incandescent qui reste à révèler comme un moment voué à l'éternité.
Dois-je le dire, Hong Kong magique...
Commenter cet article

sieglind la dragonne 09/12/2008 07:52

ça pique un peu les yeux toutes ces loupiotes (celles du haut, celles du bas, j'aime assez les photos urbaines de nuits, ça m'arrange hé, hé)Bonne journée @line

Archives

À propos

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.