Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.

21 Jul

A Carhaix, Assaf Avidan & Neil Young... sur la même scène

Publié par @line  - Catégories :  #surV!VRE sans LE travail

Vieilles-Charrues 0189Michelle, "sa" chérie donne des ordres sur le plateau. La balance semble pas facile à faire. La blonde filiforme serait- elle un peu aussi son régisseur ? Des techniciens du son viennent régler les instruments, chacun des musiciens arrive et s'essaie. Le seul qui n'apparaîtra pas durant ces précieux ajustements préalables au concert c'est Asaf Avidan, lui même dont j'entends la voix des coulisse et qui dit en hébreu : "bon on va pas y passer la nuit!"15. La vedette de ce début de soirée s'impatiente. Nous aussi! Et la diffusion du statique Benjamin Biolay sur les écrans géants, capte que peu notre attention... La foule venue du Festival des Vieilles Charrues commence à grossir sur le devant de la scène Glenmor.

J'ai quitté la scène Grall avec  Jonathan Wilson et son rock endormi au bout d'un quart d'heure... pour aller me placer. J'arrive avec peine à me faufiler avec mon appareil photo jusqu'au deuxième rang de face, légèrement à droite. Cette position stratégique je devrai la garder pour la suite de la soirée, et c'est ainsi que j'assisterai aux deux heures trente de concert de Neil Young (& Crazy horse) au premier rang!

Vieilles-Charrues 0298
Le voici le voilà... Asaf Avidan est aux Vieilles Charrues...

Asaf s'avance sur scène à l'heure pile : 18h50. La foule l'acclame. Près de 40 000 spectateurs en partie debout vont chanter avec lui. Les autres sur l'herbe à distance, profiteront d'un confort relatif. Je connais bien son dernier CD (Different pulses ), des amis me l'ont offert lors de ma soirée anniversaire ; or depuis, je l'ai écouté en boucle !
Vieilles-Charrues 0203Ça y est, tout le monde est sous le charme de sa délicieuse voix éraillée. Il enchaîne les titres anciens et nouveaux... Ça chauffe dans l'assemblée mais la sécurité veille : les petits malins qui sont un peu excités sont vite repérés et dégagés. Plus tard, lorsque Neil Young débutera j'en verrai plusieurs tomber dans les pommes à qui le mélange Shit /alcool n'aura pas réussi avec la chaleur et la promiscuité en surcroît! La force de ces hommes de la sécurité en impose a plus d'un!
1h15 après, Asaf salue la foule, dit combien il se sent privilégié d'avoir précédé le grand Neil. Sera t il resté pour voir les papy pétris d’arthrose sur scène faire courir leurs doigts agiles sur les cordes? Je suppose que oui...

 

Mon jeune voisin, me demande un peu d'indulgence et de marquer un peu plus de respect à l’égard de Neil...

Il partagera toute la soirée ses émotions avec moi et en me quittant me dira tout le plaisir qu'il pense encore d'avoir le lendemain la cha,nce d'écouter Santana...

 

Le petit groupe avec qui j'ai sympathisé durant les deux heures d'attente entre les concerts assise au sol, me demande d'avoir les photos des concerts de ce soir... je donne mon mail.
Vieilles-Charrues 0248
C'est maintenant 60 000 personnes rassemblées qui écoutent Neil, une majorité de quinqua accompagnés de leurs enfants... Nous n'avons pas eu le droit de faire de photos... d'où la rareté de celles-ci. Neil tient à son image...

 

Il fait bon, les grosses gouttes éparses nous tombent dessus durant quelques minutes. Elles nous rafraîchissent.
Vieilles-Charrues 0368
Je n'aurai pas croisé Kévin. Juste échangé quelques sms. Plus de batterie m'a-t-il dit dans le dernier  message... Qu'importe, il est sur la fête et il savoure aussi... Nous échangerons sur Paris!

 

Je retrouve mes amis au point de RV un peu après minuit, Une heure de route où je vais beaucoup somnoler. Ouvrir un œil au bon moment juste pour indiquer la bonne direction. à mon amie qui craint pas la conduite de nuit.

 

Arrivées Chez Pascale, je m'effondre.. Il est 3 h du matin : à 7h, l"Angélus de l’Église mitoyenne ne m'atteindra pas !

Vieilles-Charrues 0369

Commenter cet article

regine Knafo 22/07/2013 16:59


Merveilleux j'aurais voulu être là Régine que tu connais bien

Archives

À propos

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.