Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.

15 Mar

En peine avec Evelyne, chantons encore et toujours Ferrat

Publié par @line  - Catégories :  #SOC!ETE

Déjà du haut de mes huit ans, je fredonne
''... nus et maigres, tremblants,
dans ces wagons plombés qui déchiraient la nuit de leurs ongles battants''.

La fraîcheur de mes quinze printemps m'autorise ensuite ''Ma Môme''.

Plus tard, en rafale,
''Camarade'', ''Aimer à perdre la raison'', La Femme est l'avenir de l'homme''
marquent l'intensité de ma vingtaine :
l'engagement, l'amour et le féminisme sont au rendez-vous.

Aujourd'hui,
 le chagrin agite ma cinquantaine. Je pleure cet homme clairvoyant.
Trop longtemps écarté et censuré, si bien qu'il a fini par ''oublier'' qu'il chantait magnifiquement et que l'on raffolait de son sourire généreux et de ses yeux pétillants d'intelligence.
 
Je m'ennuyais depuis longtemps de Jean Ferrat,
sans trouver vraiment de raison qui justifiait son absence.

Maintenant, je sais pourquoi il sera absent de mon présent,
mais je sais aussi pourquoi je vais m'ennuyer doublement.
Merci Jean Ferrat!

TEXTE ECRIT HIER, le 14 mars 2010 par mon amie d'enfance, Evelyne qui demeure au Canada.

A Evelyne : Il était voisin de mon père à Vitry, où il avait un appartement dans les années 70...
Commenter cet article

Archives

À propos

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.