Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.

14 Mar

Enfin la baie... d'Halong!

Publié par @line  - Catégories :  #VIETNAMER!ES

C'est assis que nous attendions, dans cette gare maritime de plein air grouillante de monde, que tous les tours opérateurs aient fini de déverser leur flot de touristes encombrés de bagages, appelés à être répartis dans des bateaux tout de bois, à grandes voiles, déjà à quai.

Nous sommes un peu anxieux.
Et si le nôtre ne correspondait pas à la commande passée?
Nous nous sommes résolus à acheter un séjour afin d'échapper aux arnaques en tous genres qui prolifèrent à Hanoï, toutes relatives à cette visite de la baie.

Des voyageurs avertis rencontrés nous ont mis en garde et la consultation du forum des routards nous encouragea au dernier moment à conclure avec l'une des agences recommandées par le guide lui même! C'est en outre, sur ce même forum que nous avons déniché l'agence AMICA où nous nous sommes rendus dans l'heure en prenant un taxi dans l'espoir de conclure avant la fin de journée!

Les séduisantes photos présentées par la jeune équipe francophone d'une compétence toute professionnelle, la proposition de circuit conforme à nos attentes, le nombre de passagers limité à 7 cabines, les repas raffinés à base de pêche locale... tout cela acheva de nous convaincre!
Recourir à des prestations spécifiques pour ces deux jours d'exception à classer dans la catégorie luxe au regard de notre budget journalier se devait d'être une exception qui en vaille la chandelle. Et c'est ce fut le cas!
Aucun regret : tout à la hauteur de nos espérances!

Vingt ans. Plus de vingt ans que j 'avais émis le voeu de voir la baie d'Halong ...

Alors certes, ce n'est pas sous un soleil éclatant ni un ciel bleu d'azur que nous l'avons vue, mais tout de même, nous avons eu des rayons de soleil et le peu de lumière dans le ciel gris plomb qui a l'air d'être l'ordinaire de la baie, suffit à faire les photos que biensûr vous reviendrez voir plus tard!!!

L'eau était translucide verte... Magnifique. Les montagnes et les rochers foisonnant de verdure, la brume au loin, un vrai paysage poétique.

L'unique grotte que visitée de bon heure le second matin a été celle de la « surprise ». Nommée ainsi car elle contient de nombreuses surprises... et surtout permet en cas de tempête d'abriter confortablement les pêcheurs de la baie. Elle était évidement assaillie par le tourisme, qui malgré l'heure matinale, ne défaille à aucun moment.
Les sculptures naturelles formées par les stalactites font l'admiration des visiteurs :
le lit à baldaquin, le doigt levé qui à mon sens ressemblait aussi à un pénis dressé - mais bon, peut être que les vietnamiens trouvent cela trop osé et préfèrent nommer le doigt?- la tête d'un Boudha, l'éléphant de mer, la tête de cochon, la tortue géante porte bonheur qui obtient un grand succès de la part des touristes Vietnamiens, l'éléphant qui tient un tigre dans sa gueule...

Le premier jour nous avions quitté notre beau bateau pour une petite barque juste avant le soleil couchant pour voguer jusqu'à un village flottant où les habitants vivent de la culture des perles semi précieuses et de l'élevage de poissons...

Quant aux repas... alors pèle mêle, nous avons eu : des araignées, des crabes farcis, des petits Nems vietnamiens aux légumes, du poisson vapeur aux petits légumes, des énormes crevettes comme on en voit ici, des soupes variées, du riz vapeur, des patates douces en frite, des « Glory morning » frits (il s'agit d'un liseron d'eau délicieusement cuisinée à l'ail présentée au menu des restaurants du Cambodge et du Laos, comme une spécialité)... des calamars frits, des bâtons de citronnelle enrobés d'une face de poisson, spécialité Laotienne et Vietnamienne également...
Moi qui ne raffole pas de la citronnelle, hé bien, tout au long de ce voyage j'ai appris à l'apprécier; elle n'est d'ailleurs pas tout à fait du goût, ni de l'odeur forte que celle que nous avons en France.

Le second jour s'est annoncé très brumeux, et nous nous sommes réjouis de notre bonne fortune de la veille pour réaliser quelques les quelques photos... à voir d'ici... Avril prochain.

Hé oui! Patience et longueur de temps...

Contact AMICA TRAVEL (844) 62734455 pour une conseillère, efficiente, Melle  Huong Giang DANG (dang.giang@amicatravel.com ou leur site )
Commenter cet article

Sieglind la dragonne 07/06/2010 08:15



J'ai ça sur l'album de mon paternel... ce sont des photos noir et blanc mais on imagine très bien les mêmes teintes (surtout qu'elles ont été prises dans les mêmes conditions, ciel de métal et
eau en fusion... joli, très joli, plus joli peut être que sous un ciel bleu...



@line 14/06/2010 12:11



Va falloir que je les mette ces photos....



Archives

À propos

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.