Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.

26 Apr

Fujiyama

Publié par @line  - Catégories :  #NIPPONERIES

Arigato gozaïmatsu! 
D'ici quelques minutes il devrait apparaître. 

Assise à bord du Nozomi, le Shikansen ultra rapide qui relie Kyoto à Tokyo en 2h17mn, voiture 14, place 5E (23 560Y). J'ai demandé le côté gauche dans ce sens ci afin d'être sûre de pouvoir depuis ma place côté fenêtre et pouvoir l'admirer. (Dans l'autre sens il faut demander la place A). 
FUJIYAMA
Lorsque le Mont n'est pas dans les brumes, le conducteur ralentit paraît il pour que l'on ait le plaisir de l'apprécier, même à cette vitesse ! 

Pour le moment, je vois de nombreux ponts aux architectures diverses, des simples en fer, ou suspendus aux lignes audacieuses, tout filins tendus... Et j'entends des ronfflements ici et là. C'est fou ce qu'ils dorment dans les transports ces japonais, quels qu'ils soient : collégiens, femmes, hommes, âgés ou jeunes, c'est du pareil au même.


Des Shikanzens il y en a toutes les dix minutes, et ils ne sont  pleins qu'aux heures de pointe. Entre ces grandes villes ils correspondent  presque à nos RER!

Je trompe mon impatience en grignotant de minuscules fromages de chèvre enrobés comme des bonbons un à un dans des papiers transparents. Découverts récemment de la taille d'une bille, ils sont vendus par sachets de 80 ou 165gr.
Un plaisir retrouvé après trois semaines d'abstinence!

A Tokyo le WE devrait être très ensoleillé avec des températures à 23/ 26 degrés. Et du vent comme toujours pour ce séjour... Installée au Ryokan, je vais consacrer mes visites à l'art moderne et aux amis (de mes amis) à rencontrer.

Dans vingt minutes on arrive, je n'ai toujours pas vu le Fujiyama ; donc deux explications : la neige a fondu des montagnes et je ne l'ai pas reconnu, ou alors, il roule à telle allure ce Nozomi que le Mont a dû me filer sous le nez! 
Sacrée nipponerie!

 

(Photo prise depuis l'avion)

Commenter cet article

Dana 27/04/2013 18:28


Chère cousine,


Afin de pouvoir t'écrire jen'ai qu'un seul moyen : un PC . ça fait super has been dans ces temps de portable/fait tout! Black Berry est désormais déclaré has been as well!. Pour moi tes
niponneries sont une vrais source d'inspiration. La grammaire de celui-ci n'a pas trop d'importance car tu perdures cette merveilleuse tradition de nous transmettre tout et de nous faire sentir
comme si nous étions là avec toi...Dommage pour le Fuji je t'offrirai un poster à ton retour ...je pense que tu dois en
avoir déjà plein la tête et les yeux. Un peu de photo??? J'ai hâte de te poser mes petites questions de fuineuse mais ça va devoir attendre le 10 n'est pas?! Keep on going girl. Ohevet Dana
http://www.capfeminaaventure.com/fr/blog/2013-team120/

Archives

À propos

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.