Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.

30 Dec

Pindaya : La grotte aux 9000 Bouddhas -Myanmar

Publié par @line  - Catégories :  #BIRMANERIES (Myanmaries)

Pindaya 9000 Boudha vue general sur les toits 

La ville de Pindaya (au nord ouest du lac Inle) se trouve à un peu plus de deux heures d'une belle route du lac Inle cette ville réputée pour la fabrication d'ombrelles.

Tout y est fait à la main depuis le papier issu du Murier dont on extrait une pate déposée dans un grand tamis puis mise à sécher au soleil. Les armatures de l'ombrelle sont réalisées à partir du bambou en choisissant selon l'usage des tiges dures ou souples à la fois.

L'artisan qui nous a fait une démonstration de son habilité et savoir faire était issue du peuple da nu, une minorité éthnique qui descend des guerriers archers particulièrement valeureux et combatifs.

Pindaya caverne des 9000 Boudhas

A Pindaya il est une grotte dite "aux 9000 Bouddhas" où l'on accède par un ascenseur extérieur ; le pèlerin peut prendre en charge l'entretien d'un bouddha et avoir son nom sur une plaque apposée dessous... moyennant 300$ pour un dieu de 60 centimètres!
Certaines statues datent du XVIIème siècle dans ce labyrinthe d'or où l'on entend les chat miauler...

Le marché, agréable mais moins beau que celui de Paunggy, est fréquenté par les ethnies locales que l'on distingue désormais peu des birmans car ils ont majoritairement abandonné le costume traditionnel!
Banian centenaire
Sur la route, nous avons bien sur pris des photos du retour des champs (ou de l'aller) où sont cultivés les patates, le mais, le blé, les potirons, et les choux que l'on voit transportés sur tous les modes possibles... Des banians centenaires, des zébus, des vaches... Un poème pour les yeux!

Commenter cet article

Archives

À propos

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.