Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.

15 Sep

Pénuries cubaines

Publié par @line  - Catégories :  #Cubaineries

La galère cubaine demeure le ravitaillement! Pour toutes sortes de raisons acheter les denrées de base relève de l'exploit quotidien pour famille ordinaire. Ceux qui s'en sortent bien, sont ceux qui ont un commerce ou qui travaillent en lien avec des commerçants. Ceux là, peuvent troquer ou marchander plus aisément.

Les tickets de rationnement encore en usage, permettent d'accéder -selon la composition de la famille- à une quantité contrôlée de denrées alimentaires de base, à des prix encadrés. Le surplus relève du marché libre.

Alors la vie des cubains c'est forcément le système D en permanence pour tout et rien.

On sort pour acheter des œufs et on revient bredouille ou au mieux, revient-on avec autre chose qui se trouvait en pénurie la semaine précédente!

Dans le village de San Philipe nous avons vécu la pénurie du PQ!
Durant plus de 8 jours il n'y a plus eu d'approvisionnements en papiers toilette. Nous ne saurions dire si de nombreux banquets étaient programmés, auquel cas cela pourrait expliquer l'approvisionnement massif soudain des kiosques de vente en serviettes de table en papier.

Analogie :
saviez vous que c'est au nombre de sucres que dans les bars en France s'établit -au plan fiscal pour l'administration- le nombre de cafés vendus ?

A Cuba, pensais - je, les translations de ce type pourraient s'avérer compliquées !!!

Sacrées cubaineries !

Pénuries cubaines
Pénuries cubainesPénuries cubainesPénuries cubaines
Commenter cet article

Archives

À propos

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.