Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.

03 Jun

Avec David... au Royal Albert Muséum

Publié par @line  - Catégories :  #FROGS & ROOSBEEFS

Et m'y voici.
Victoria & Albert Museum=Kensington and Chelsea-Les ventes de billets sont stoppées depuis une dizaine de jours sur le Net. Mais la demie heure de queue n'aura pas eu raison de notre motivation. Heureusement, le Jubilé du couronnement de la Reine nous aura épargné la journalière queue monstre, tous les touristes s'étant donné RV près de Buckingham pour les festivités royales.

Pour le royal, cette escapade en est une, David en point d'orgue.

Décidément depuis le Japon mon printemps dessine une carte du tendre, verte aux mille nuances, dont les  méandres inattendus, m'ensoleille,..

Quelle bonne idée que de m'offrir cette exposition!
Feed back aux années 60, traversée de celles de 70, 80, puis 90 jusqu'au dernier album "The next day" que j'ai pris soin d'écouter les jours précédents le départ,
Très fournie en documents, en photos et vidéos, en textes à lire, il y en a certes pour les yeux certes, mais aussi pour les oreilles dans la mise en scène... et il faut le dire, nous sommes nombreux à marquer nos déplacements de petits pas de danse.. de dodeliner de la tête,
de battre la mesure et de chantonner!
Je n'en perds pas une seule note je l'accorde même avec cette petite musique intérieure qui ne me quitte plus, qui amplifie mon plaisir.

Alors oui, on piétine un peu, à lire (all in english of course); de surcroît, mon traducteur personnel est, comme moi, occupé des deux oreilles par le casque qu'arborent chacun des visiteurs pour déguster ces deux heures de spectacle musical en succession de salles. Réalisés pour un public non anglophone large, finalement, le sens et les documents, sont assez explicites.

J'apprends beaucoup à propos de l'univers exceptionnel de Bowie artiste complet, performer, curieux de tout, génial promoteur de sa propre image, un sens aigu de la modernité, très branché arts contemporains, il a su fréquenter les autres stars avec une inspiration visionnaire...

Réunis dans l'ultime salle, on peut enfin s'asseoir -serrés- et savourer sur trois écrans géants une série d'extraits de mini concerts que ces David nous convient à fredonner, en corps en choeur, à coeur accroché aux lèvres....
de battre mon coeur s'est arrêté,
En entendant là,

& I could be King,
& you could be my Queen,
& we can be heroes just for one day...
We can be heroes...
& nothing can help us...

Commenter cet article

MARIE-ANNE 05/06/2013 11:13


 Autre sous titre pour cet article "Nous y voici !"


bises

@line 07/06/2013 15:39







Archives

À propos

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.