Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.

22 Mar

Bons moments de cinéma israélien aux Cinéastes

Publié par @line  - Catégories :  #surV!VRE sans LE travail


Mercredi a débuté le 11eme festival du film Israélien à Paris. Pour la première fois j'ai été privée de la soirée d'ouverture réservée aux seuls sponsors, investisseurs, et producteurs. Je me rattrape en voyant 3 à 4 films par jour durant cette huitaine consacrée au top de la production Israélienne.

Bravo à Charlie!
Le directeur de ce festival depuis toujours concocte un programme d'exception, une vraie fenêtre critique sur la société israélienne.

Tels ces documentaires "The human turbine"(60') de Danny Verete (très instructif) qui me met en joie.
Il montre l'aventure personnelle dans laquelle se sont engagés quatre Israéliens auprès de villageois bergers et réfugiés palestiniens.

Déterminés à agir dans un projet écologique, ces universitaires œuvrent loin des discours et des idéologies politiques, unissent leurs savoirs et adoucissent la vie de ces femmes et hommes délaissés de tous, qui vivent tout près d'une synagogue, à quelques encablures de colons qui, au mieux, les ignorent...  Depuis huit ans, dans ces collines du sud Hébron, à Susia, une amitié solide se construit entre juifs et arabes sans faire trop de bruit... un vrai message d'espoir, de désir de paix!

Le second documentaire permettait de découvrir ce jeune auteur arabe-israélien Sayed Kashua ("Sayed Kashua - Forever scared" de Dark Zimablist - 52'), très drôle et provocant, érudit de la langue hébraïque, il la parle avec gourmandise, il l'écrit et l'habite avec le cœur, ce qui le rend suspect et vulnérable auprès de ses frères, et auprès de certains israéliens! 

 

J'ai aussi vu ce documentaire sur la Mafia russe à tomber par terre.... "l'Honneur des brigands",  voyez vous même en cliquant sur les liens....

 

C'est jusqu'à mardi...  

C'est si dur de survivre sans le travail... allez, j'y retourne!

 

Commenter cet article

Archives

À propos

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.