Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.

04 Jun

Harrods Food Halls

Publié par @line  - Catégories :  #FROGS & ROOSBEEFS

Détail Lustre Harrods 's Foods HallAu dessus de chaque porche l'attribution de la salle est signalée par une inscription en céramique :  d'un coté en anglais de l'autre en Français.
Plus chic et bien plus varié que notre Fauchon, entre salé et sucré il s'agit selon moi du plus beau magasin-traiteur au monde... Mais est-il le plus bon ?

Des salles immenses successives mettent les papilles en émoi ! Pourtant, je n'ai vraiment pas faim, j'ai pris un vrai petit déjeuner anglais ce qui dans mon cas équivaut à un brunch! Je me contente d'un jus frais aux poires et pêches blanches.
Harrods- Inside Food Hall

Un espace restaurant japonais(Pan Chai), un autre vapeur asiatique (Mango tree), une salle de chocolatiers, une de poissons, crustacés volailles et viandes, une de fruits légumes, thés, fleurs et biscuiterie, une de restauration fine selon les spécialités de pays, de sandwicherie, de gâteaux et jus de fruits, un sous sol avec salle des vins et cigares... (Le Barolo rouge le moins cher - 2004- était à 80£)!

Test Vin HarrodsLe gourmet aux Galeries Lafayette qui doit ouvrir à l'automne (en lieu et place du "Lafayette Maison") n'a qu'a bien se tenir pour rivaliser ! Ici, une animation " le nez du vin" permet à chacun de tester son nez à l'aide de petites fioles et d'un écran plasma moniteur où défilent les explications.

Remontant des sous- sols, je découvre que "La Durée" est installé ici comme aux Champs Elysées, en nettement, vraiment nettement moins bien!
Les vendeurs sont tous cravatés canotiers vissés sur la tête.

Harrods Vitrine - Kensington and Chelsea (2)De nombreuses Belphegores dont l'âge se devine aux yeux très Khol balaient le sol de leurs voiles noirs... Quel que soit l'âge elles ont en commun de dépenser sans compter!

Je quitte les espaces de restauration pour m'aventurer aux étages, et je tombe sur un escalateur égyptien! Moi qui pensait qu'il n'y avait qu'à Las Vegas qu'existent de tels décors extravagants !



Je redescends voir les vitrines de notre luxueux magasin... Toujours des mises en scènes étonnantes selon les sujets d'actualité... Plus de place sur ma carte mémoire... pour vous les montrer... Sauf celui ci..
Allez, j'arrête là... l'escapade Bowie prend fin, parisienne de nouveau, je vais m'atteler aux photos..

Commenter cet article

Archives

À propos

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 comme une aventure. Il s'agissait d'un voyage de six mois en Inde, d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé pour illustrer l'improbable : disposer de temps, n'avoir aucun attrait particulier ni attentes pour ce "continent", ne rien vraiment connaître des cultures locales. Une seule régle : un article par jour écrit sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées ; je vous invite à l'indulgence.Jugez vous même de l'intérêt de ce voyage, découvrez "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries", puis les voyages qui ont suivi, les humeurs de l'entre deux, le "Survivre au travail". Mon engouement à prendre mon temps, à cultiver la rencontre, le "rien faire", pour un hyperactive n'a plus jamais entamé mon goût "du partir" pour mieux revenir.