Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 pour accompagner les six mois d'aventure en Inde d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé dans l'urgence avec un engagement d'un article posté chaque jour sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées. J'en implore votre indulgence en lisant "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries". Puis, d'autres voyages ont suivi et des humeurs de l'entre deux, et pour finir "Survivre au travail"... la chose la plus formidable qui soit pour les chanceux que nous sommes, à jouir d'une retraite.

16 Aug

"Un singe en hiver", ça vous dit quelque chose?

Publié par @line  - Catégories :  #Survivre sans le travail

"Un singe en hiver", ça vous dit quelque chose?
"Un singe en hiver", ça vous dit quelque chose?
"Un singe en hiver", ça vous dit quelque chose?
"Un singe en hiver", ça vous dit quelque chose?
"Un singe en hiver", ça vous dit quelque chose?
"Un singe en hiver", ça vous dit quelque chose?
"Un singe en hiver", ça vous dit quelque chose?
"Un singe en hiver", ça vous dit quelque chose?
"Un singe en hiver", ça vous dit quelque chose?
"Un singe en hiver", ça vous dit quelque chose?
"Un singe en hiver", ça vous dit quelque chose?
"Un singe en hiver", ça vous dit quelque chose?
"Un singe en hiver", ça vous dit quelque chose?

"Village de caractère du Calvados", ce label qu'on lit sur les panneaux à l'entrée de cet ancien village de pêcheurs, entre mer et campagne verdoyante, à six km de Trouville bâti sur la falaise offre une insolite ballade aux touristes curieux, hors de sentiers battus, et spécifiquement aux cinéphiles. 

Car pour ceux qui s'en souviennent, ici en décors naturels fut tourné en 1962 par Henri Verneuil le film aux célèbres dialogues d'Audiart " Un singe en hiver". Aussi, en haut du village et en bord de mer, des fresques murales peintes mettent en scène Gabin & Belmondo. (Même Misstic se retrouve ici, loin des murs parisiens...!)
La promenade dans les ruelles étroites aux maisons basses vous donne l'impression d'évoluer dans un décor carton-pâte. 
D'autres célébrités ont élu domicile un temps à Villerville, ainsi : Charles MOZIN (peintre, dessinateur et lithographe), Ulysse BUTIN (peintre), Gabriel FAURÉ (pianiste, organiste et compositeur),
et Charles Gounod (compositeur). Rien que cela!
 
Le plus impressionnant reste la verdure qui arrive jusques sur la plage, sur la promenade à la perspective de part et d'autre éblouissante en fin de journée, avec vue toute proche sur Le Havre, le bras de Seine... certains endroits sont signalés dangereux pour risque d'éboulements. On y voit des maisons posées là, sur de la glaise! Toute une surveillance est donc en place pour ces dizaines de maisons vides, évacuées sur quelques zones définies. 
 
Deux jolis promontoires offrent une vue vaste sur la baie, vues imprenables où venaient les femmes de pêcheurs guetter le retour de leurs marins de maris. 
 
Délicieux après-midi, délicieuse promenade conclue sous des cieux menaçant chargés de grosses gouttes de pluies, avec des rayons de soleil intermittent, juste pour magnifier le regard posé sur l'église, sur ces maisons normandes, ces arbres poussés par les vents du sud-ouest, en veine de conversation.
 
Merci à mon guide au sourire de charme qui se reconnaîtra.
 
"Un singe en hiver", ça vous dit quelque chose?
"Un singe en hiver", ça vous dit quelque chose?
"Un singe en hiver", ça vous dit quelque chose?
"Un singe en hiver", ça vous dit quelque chose?
"Un singe en hiver", ça vous dit quelque chose?
"Un singe en hiver", ça vous dit quelque chose?
"Un singe en hiver", ça vous dit quelque chose?
Commenter cet article

À propos

Ce journal a débuté avec la naissance des Blogs en 2005 pour accompagner les six mois d'aventure en Inde d'où son nom, !ndianeries. Mot inventé dans l'urgence avec un engagement d'un article posté chaque jour sur des ordinateurs locaux, avec des claviers pourris, des temps d'attentes interminables.., d'où des corrections jamais réalisées. J'en implore votre indulgence en lisant "La malle de l'!nde" & les "!ndianeries". Puis, d'autres voyages ont suivi et des humeurs de l'entre deux, et pour finir "Survivre au travail"... la chose la plus formidable qui soit pour les chanceux que nous sommes, à jouir d'une retraite.